Menu burger
La semaine digitale Bordeaux

Actualités

[ARTICLE] NOE, Le Numérique dans nos Ecoles - Episode 5, L'apprentissage de la programmation grâce aux M-Bots

18/06/19
[ARTICLE] NOE, Le Numérique dans nos Ecoles - Episode 5, L'apprentissage de la programmation grâce aux M-Bots

La série NOE, Le Numérique dans nos Ecoles présente les usages du numérique encadrés par un professionnel de l'enseignement. L’épisode 5 présente sous forme d’un article l'apprentissage de la programmation grâce aux M-Bots, au coeur de la classe de CP/CE1 de Monsieur Gilles Salardenne de l'école élémentaire Paul Langevin, au sein de la commune de Bègles. 


L’apprentissage de la programmation en classe de CP/CE1 grâce aux M-Bots.

M-Bots, voilà un nom peu éloquent pour les non-initiés ! Et pourtant, ces petits robots n’ont plus aucun secret pour les jeunes élèves de CP/CE1 de l’école Paul Langevin à Bègles. En vingt-deux ans d’enseignement, c’était pourtant une grande première pour Monsieur Gilles Salardenne. L’enseignant avait brièvement découvert les robots quelques années auparavant, mais depuis septembre, ils sont à sa disposition pour faciliter l’apprentissage de la programmation de ses élèves. Convaincu par un premier bilan positif, Monsieur Salardenne a accepté de nous montrer ce projet.



Un outil adapté à un jeune public

Les composants apparents et lumineux des M-Bots ont su piquer la curiosité des élèves au début de l’année. Après seulement deux séances, tous ont déjà bien apprivoisé ces robots qu’ils doivent apprendre à manipuler. Le M-Bot est une sorte de petite voiture à piles dont on voit le système électrique. Les élèves le programment sur un ordinateur grâce au logiciel associé*. Loin de se limiter à une succession de lignes de code, le logiciel s’adapte à son jeune public avec des modules faciles à déplacer, un vocabulaire simple à comprendre et des couleurs attrayantes.

Un outil qui demande de l’espace et de l’organisation.

L'un des enjeux pour pour l’école est d'enseigner les bases de la programmation avec sept robots à disposition. Pour gérer cela au mieux, toutes les classes de CP et CE1 sont groupées et réparties en ateliers de 15 enfants maximum, encadrées par les enseignants, mais également par des professeurs retraités volontaires. Ces derniers viennent en effet prêter main forte pour quelques heures, afin de proposer aux enfants le plus d’ateliers possible. Dans l’atelier des M-Bots, les enfants sont répartis en binômes en salle informatique. Les élèves sont très enthousiasmés par cette activité. Monsieur Salardenne se doit donc d’être attentif pour que chacun apprenne dans les meilleures conditions. “C’est une activité qui demande de l’espace pour que les M-Bots circulent sans heurt, mais aussi de l’organisation et beaucoup d’attention.” confie l’enseignant.

Au-delà de l’aspect ludique, une réelle dimension didactique.

L’aspect divertissant de cet outil est un moyen de capter l’attention des élèves et de les impliquer davantage dans le cours. Sur le plan éducatif, les M-Bots s’inscrivent dans la démarche d’initiation à la programmation, en place depuis 2016. Pendant le cours, le professeur donne une instruction : “Quand j’appuie sur la flèche droite, le robot tourne à droite”, tous les binômes partent alors en quête des blocs qui conviennent pour réaliser un parcours précis. C’est l’occasion pour les élèves d’apprendre de nouvelles notions avec une attitude positive. “Se tromper fait partie du jeu. C’est important que les élèves comprennent que tout n’est pas instantané, qu’il faut parfois plusieurs tentatives pour arriver à son but”. ajoute Monsieur Salardenne. Les élèves échangent, formulent des hypothèses, argumentent, expérimentent, ajustent. Tandis qu’ils réfléchissent, l’enseignant circule dans la salle pour évaluer leur progression et les aiguiller. Quand il constate qu’un groupe est en avance, il l’invite à aller aider les autres “avec la voix, pas avec les mains”. Les robots encouragent la coopération et l’entraide, des savoir-être indispensables à la vie en communauté.

Un excellent moyen de se familiariser avec l’environnement numérique.

“Ces séances de programmation offrent un cadre idéal et très complet pour se familiariser avec l’environnement numérique.” nous confie Monsieur Salardenne. En arrivant dans la salle, les enfants allument les ordinateurs et lancent le logiciel*. Puis chaque binôme va chercher son robot, connecte les fils nécessaires, récupère la clé USB adaptée à l’outil et la branche sur l’unité centrale, en toute autonomie. Avec l’utilisation de tels outils, quelques désagréments techniques sont inévitables : connexion WIFI parfois instable, piles à plat, réseau informatique capricieux. Monsieur Salardenne précise que cela fait partie du jeu et les élèves en sont bien conscients.

Monsieur Salardenne dresse le bilan de son expérience avec les robots M-Bots après une première année d’utilisation. Bien qu’il existe une certaine disparité de niveau et d’aisance entre ses élèves, tous manifestent un grand engouement pour cet enseignement. Les enfants cherchent, se questionnent, coopèrent, manipulent, s’amusent et surtout…  progressent ! A la fin du cours, ils sont fiers d’avoir réussi : “J’aime bien utiliser les robots parce qu’on peut travailler ensemble et en s’amusant”, confie Bixente, 6 ans. L’enseignant a trouvé de précieuses ressources sur internet et dialogue régulièrement avec d’autres professeurs. Devant des résultats aussi encourageants, de nouveaux investissements seront bientôt réalisés par la mairie pour compléter ce parc numérique.



* MBlock



logo 1
logo 2
logo 3