Menu burger
La semaine digitale Bordeaux

L'école numérique

Les ateliers de l'école numérique

L’Athénée Municipal proposait, ce mercredi après-midi, quatre temps forts sous forme d’ateliers autour du thème du numérique et de l’enfant, le développement des outils digitaux au service de la pédagogie et l'usage de Twitter à l'école.
Animé par Éric Ciesla, en charge du Marché des Collectivités Territoriales chez Atos Wordline, l’atelier consacré aux ENT (Espaces Numériques de Travail) est revenu sur les usages et enjeux de ces nouveaux outils de cours en ligne. Autour de témoignages d’enseignants qui se sont lancés dans cette aventure numérique, Éric Ciesla nous a révélé les 10 secrets de l’utilisation heureuse de son ENT, via l’exemple de Beneylu School, premier espace numérique de travail gratuit dédié aux échanges et partenariats entre différentes écoles élémentaires du monde entier. Accessible aux professeurs et élèves, cet ENT permet également d’impliquer les parents dans le suivi de la scolarité. Une passerelle d’échanges entre enseignants, élèves et parents, simple d’utilisation et totalement sécurisé.



Le deuxième atelier s’interrogeait sur l’état actuel de l’instruction, au travers de cette question : Que se passe-t-il dans la classe ? Animé par Jean Heutte, professeur à l’université de Lille, cet atelier a insisté sur les impacts du numérique chez l’enfant et dans quelle mesure il participait à l’apprentissage, à la mémorisation et à l’instruction de l’élève. Tableaux Numériques Interactifs (TNI), ENT, clouds… Autant d’exemples qui montrent que le numérique a une vraie carte à jouer dans le domaine de la pédagogie.



Le troisième atelier proposé à l’Athénée Municipal s’intéressait quant à lui, au tweet dans la pédagogie. Animé par Annie Côté, professeur et chercheur, Jean-Yves Fréchette, fondateur de l’Institut de Twittérature Comparée (ITC) et par M. Guilhem, enseignant à Talence, le public présent en nombre à cet atelier a pu appréhender une vision franco-québecoise de Twitter appliqué à la pédagogie.



Enfin, le dernier atelier proposé au sein de cet après-midi consacré au numérique à l’école, est revenu sur la mobilité, le cloud, les usages et les contenus, dont dispose à l’heure actuelle la société. Quels sont les nouveaux enjeux inhérents à ces nouvelles pratiques et comment ces dernières s’inscrivent à l’école ?
Les intervenants, parmi lesquels nous pouvons citer Quentin Thiaucourt de la société Edumedia et Gilles Cotton du Centre Régional de Documentation Pédagogique d’Aquitaine, ont répondu aux nombreuses questions du public en exposant leur vision, basée sur des constats, de l’apport du numérique dans un processus d’éducation et de scolarité.

Table-Ronde de clôture

À la suite des ateliers sur Demain, l’École est numérique ! une table-ronde était organisée à l’Athénée Municipal, en présence de Mr Gillard, de la Direction des Services de l’Éducation Nationale en Gironde. L’occasion de revenir sur le travail effectué par la Ville de Bordeaux concernant l’éducation et le numérique, notamment par l’équipement des classes élémentaires en TNI et par la création de l’ENT Ticeduc.
Les animateurs des ateliers de l’après-midi étaient également conviés à cette table-ronde et ont pu rappeler les constats sur lesquels ils se basent pour effectuer leurs recherches. Un bon moyen de comprendre les préoccupations actuelles de la communauté éducative et comment le numérique s’inscrit pleinement dans un processus éducatif pertinent.



Un temps de rencontres et d’échanges autour de l’envie de créer un environnement plus adéquat pour l’élève, notamment par l’usage des outils numériques actuels. En soulignant que le numérique est au service de l’école, mais que l’école doit éduquer au numérique, les intervenants ont pu exposer les avantages que peut tirer l’école d'un usage éclairé de ses outils.

Les réseaux sociaux par exemple, adaptés aux classes maternelles et élémentaires, peuvent aider les élèves à mobiliser leurs connaissances de façon différente, et à apprendre, en adéquation avec les outils technologiques qu’ils  retrouvent hors de l’école.



Des discussions animées et franches autour de cette table-ronde qui s’est conclue par l’assertion que le numérique au service de l’éducation peut ouvrir à une communication plus juste et plus efficace.